Les détecteurs de fumée se font encore trop rares dans les logements. Les détecteurs de fumée se font encore trop rares dans les logements

Les foyers français tardent à s’équiper en détecteurs de fumée, alors que ces petits boitiers seront obligatoires dans moins d’un an.

(LaVieImmo.com) – La loi Morange donne jusqu’au mois de mars 2015 pour que chaque logement soit équipé en détecteurs de fumée. Or, peu de monde le sait ! En effet, comme l’indique le quotidien Les Echos, « le taux d’équipement en France ne décolle pas des 10 % ».

La raison essentielle d’un tel retard : des pouvoirs publics peu communicants sur le sujet, estiment les professionnels du secteur. « Lorsque la loi a été adoptée, le gouvernement nous avait promis de lancer une grande campagne de communication. Compte tenu des moyens financiers limités de l’Etat et du changement de gouvernement, cela n’a pas eu lieu », indique au journal Gaëlle Alloin, directrice marketing Europe de Kidde, la filiale du géant américain UTC, spécialisée dans la sécurité incendie.

« Peu probable que la France atteigne les objectifs fixés»

Depuis le début de l’année, le marché s’accélère, en partie grâce à l’adoption de la loi sur l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur). Celle-ci donne en effet désormais la charge de l’installation au propriétaire du logement, et non plus seulement à l’occupant. Mais « malgré ce frémissement, il est peu probable que la France atteigne en mars prochain les objectifs fixés lorsque la loi avait été adoptée », analyse Les Echos.

A la traîne sur ses objectifs, la France creuse aussi l’écart avec les pays du nord de l’Europe. La plupart d’entre eux ont rendu obligatoires les dispositifs de prévention d’incendies depuis les années 1990, et affichent des taux d’équipement supérieurs à 85 %…